Skip links

Coaching & Mentorat

Qu’est-ce que vous devez changer pour devenir l’entrepreneur de votre destinée ?

Démocratisons l’esprit entrepreneurial, aidons les jeunes à croire en leurs rêves et à se connecter avec des opportunités.


Nous croyons en effet que “le succès peut être démocratisé et que, si nous pouvons lier les ambitions aux opportunités, cette génération extraordinaire peut tout accomplir.”

Tony Elumelu

Devenez l’entrepreneur de votre vie, de votre destinée

« Vivre, c’est entreprendre » dit-on. La vie n’est pas faite pour être subit mais pour être entreprise. Chacun de nous doit être l’entrepreneur de sa vie, de sa destinée. Il y a donc un entrepreneur qui dort en beaucoup parmi nous.

Aujourd’hui je voudrais avec vous jeter un regard rétrospectif sur nos 3 précédents RDV avec comme fil conducteur la question suivante :

Qu’est-ce que vous devez changer pour devenir l’entrepreneur de votre destinée ?

Il y a potentiellement en chacun de nous un esprit d’entrepreneur dont il faut prendre conscience, le développer afin de pouvoir l’exercer.

L’esprit d’entrepreneur n’est pas que l’apanage des créateurs d’entreprises.

L’esprit d’entrepreneur est en fait inné. C’est lui qui pousse le nouveau-né à pousser son premier cri comme pour dire « je suis-là, il faudra désormais compter avec moi ».

C’est lui qui le poussera plus tard à se lever puis à marcher sans craindre de tomber et de se faire mal. C’est pourquoi les enfants voient des possibilités là où beaucoup de parents ne voient que des impossibilités.

Cet esprit d’entrepreneur est donc inné ; et c’est lui que bien souvent la peur des parents et le conservatisme de l’école finissent par altérer voire tuer en nos enfants. L’éducation devrait avoir pour mission de conforter et développer cet état d’esprit en chaque enfant afin qu’il ou elle devienne l’entrepreneur de sa vie.

Celui qui cultive l’esprit entrepreneurial s’imagine en apporteur de solutions face à un besoin, un problème ou à un défi. Il voit des solutions là où d’autres ne voient que des problèmes.

Il y a quelques années j’ai pu constater pendant mon séjour à la tête de l’une des administrations publiques de notre pays que la phrase suivante revenait souvent dans les propos de beaucoup de de mes collaborateurs : « Le problème c’est que … »

Celui qui a développé son esprit d’entrepreneur ne dit pas cette fameuse phrase « Le problème c’est que » sans ajouter les possibilités de solutions audit problème puis à prendre des initiatives pour le solutionner.

Qu’il ou elle soit élève ou étudiant, fonctionnaire, employé ou à son propre compte, celui qui est doté d’un esprit entrepreneurial est un apporteur de solution, un créateur de valeur ajoutée.

Il y a dans l’esprit entrepreneurial une double exigence de responsabilité et d’engagement pour passer de l’état de victime à une attitude d’entrepreneur.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Face aux problèmes et défis, incertitudes et précarités de la vie, devenir entrepreneur de sa vie nécessite de passer d’une attitude ou d’un état “passif” à une démarche “active”, voire proactive. C’est ne pas subir, ne pas se trouver des excuses pour ne pas agir. C’est avoir conscience de ses potentialités et mobiliser ses ressources pour porter son projet de vie.

C’est être impliqué dans sa vie

On pourrait résumer en 4 grandes étapes le cheminement pour devenir entrepreneur de sa vie, de sa destinée :

  1. Construire l’estime de soi,
  2. Découvrir ses dons et talents, sa raison d’être ou sa vocation
  3. Déduire une vision et un projet de vie.
  4. Devenir l’entrepreneur de ce projet de vie

Il faut vaincre la peur d’entreprendre.

Il paraît que notre culture n’encourage pas la réussite. Qui ne connait pas le très populaire dicton qui veut que « pour vivre heureux, il faut vivre cacher ». Par conséquent il faut cacher sa réussite, son succès.

Si c’est vrai, alors nous avons là un trait culturel négatif qu’il nous faut dépasser. Et on y parvient par l’éducation et grâce aux bons exemples de ceux qui réussissent.

Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines.” Ce proverbe mexicain est un encouragement à manifester nos dons et talents. Chacun de nous est en effet une graine unique, originale, spéciale et qui est appelée à porter de bons fruits.

Il faut donc vaincre la peur de réussir. Apprendre à se réjouir des succès des autres, vous préparer en fait à réussir vous-même.

Parlant de la jeunesse africaine, le grand entrepreneur nigérian Tony Elumelu aime à dire : “Je crois fermement que le succès peut être démocratisé et que, si nous pouvons lier les ambitions aux opportunités, cette génération extraordinaire peut tout accomplir.”

Chacun de nous devrait être un véritable acteur du développement de l’esprit entrepreneurial et de la démocratisation succès dans notre pays.

La semaine prochaine, vous retrouverez la charmante dame qui a eu l’initiative du RDV « En toute confiance ».

Quant à moi, je vous dis à bientôt en vous invitant à ne pas oublier que «Le succès n’est pas définitif; L’échec n’est pas fatal: c’est le courage de continuer qui compte! » (Winston Churchill).